LES GEOGRAPHES SE MOBILISENT POUR L’EMERGENCE DE LA CÔTE D’IVOIRE

« Les outils géographique au service de l’émergence et du développement durable » est le thème de la 11è journée géographique de Côte d’ivoire. La cérémonie d’ouverture s’est tenue le lundi 05 février 2018, à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, à l’Amphi A du district. En présence du Ministre des transports Amadou Koné représentant le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, parrain de la cérémonie. 

A l’occasion de l’ouverture de cette 11è édition des journées géographique de Côte d’ivoire, organisée par l’Association des Géographes de Côte d’ivoire, au nom du comité d’organisation, M. Alla Della Andre, (pco) a souhaité la cordiale bienvenue à tous les illustres invités, notamment ceux venus de l’Afrique et de la France. En effet, cet atelier s’inscrit dans la politique entreprise par nos chefs d’Etats visant à sortir nos pays de la pauvreté qui les caractérise. Dans ce contexte quelle est la  contribution des géographes ?

C’est l’occasion pour le Prof. Bikpo Celine Yolande, présidente de l’Association des Géographes de Côte d’ivoire (Agci), de définir la géographie en tant que la science humaine qui permet l’observation, la localisation, la réflexion, l’éducation et la comparaison des phénomènes spacieux. Et ajouter que pendant les 5 prochains jours consacrés à cet atelier, « nous allons avec les géographes venus du Burkina, du Bénin, du Gabon, du Congo, d’Haïti, de France, du Niger, du Togo et ceux de Côte d’Ivoire, aborder les questions de l’émergence et de développement durable, avec nos méthodes, nos outils, nous allons expliquer aux décideurs et à la population, comment les géographes peuvent rendre opérationnelle cette vision politique car la géographie n’a pas qu’une vision académique, elle est utile dans tous les compartiments de la société ». Par ailleurs, le Prof Abou Karamoko, Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny a quant à lui salué l’initiative et exhorté les géographes à faire connaitre la géographie. Il a profité de l’occasion pour lancer un appel aux enseignants retraités de l’UFR géographie de revenir encadrer les étudiants car comme disait Amadou Hampâté bâ, quand un vieillard meurt,  c’est une bibliothèque qui brûle”. Le Ministre Amadou Koné, ancien étudiant dudit département s’est dit heureux d’être parmi ses enseignants et exprimé son sentiment de fierté et de reconnaissance à la géographie. « Je reste persuadé que les travaux que vous ferez, aideront la Côte d’ivoire de passer de statut de pays pré-émergent en pays émergent, pour un développement durable. Le gouvernement reste attentif aux résultats de vos travaux parce que le développement durable sera le contenu local de l’émergence tel que souhaité par la population, tel que souhaité par la communauté scientifique » a conclu Amadou Koné, représentant le premier Ministre, parrain de l’atelier.

                                                                                        Sekou KAMARA (stg)

                                                                                       Service communication